Procès Chebeya, Jean-Claude Katende qualifie d’échappatoire l’arrêt de la haute cour militaire

Sur son compte twitter, le président de l’ONG Association africaine pour les droits de l’homme (ASADHO), n’a pas approuvé l’arrêt de la haute cour militaire rendu ce mercredi 19 janvier 2022 et qui a rejeté la demande de comparution de l’ancien président Joseph Kabila dans cette affaire.

Pour Jean-Claude Katende, l’argument avancé par la haute cour militaire pour rejeter la demande des parties civiles dans l’affaire Chebeya et Bazana est « une véritable échappatoire ».

Ce défenseur des droits de l’homme soutient que « tant que les débats ne sont pas clôturés et que l’affaire n’est pas prise en délibéré, la cour peut faire venir qui elle veut ».

Dans ce procès en appel, Joseph Kabila ne sera pas le seul à ne pas comparaître. Il y a aussi d’autres personnalités citées par les prévenus depuis la reprise du procès au second degré.

Ce procès se tient en foraine à la prison de Ndolo à Kinshasa