La CIJ ordonne à l’Ouganda de payer 325 millions USD à la RDC pour réparer les dégâts de son Armée

Comme prévu, la cour internationale de justice a rendu ce mercredi 09 février 2022 son arrêt dans l’affaire des activités des Armées sur le territoire congolais. Cette juridiction des nations unies a fixé à 325 millions USD la hauteur de l’enveloppe que l’Ouganda doit payer à la RDC en réparation des dégâts causés par son Armée en Ituri.

La juge présidente de la CIJ a reparti cette enveloppe en trois :

Il y a d’abord les pertes en vies humaines auxquelles sera alloué le gros du montant soit 225 millions USD.

Ensuite, viennent les dommages matériels pour lesquels 40 millions USD seront débloqués.

Enfin, s’agissant des dégâts causés sur les ressources naturelles, la cour a affecté à leur réparation 60 millions USD.

Il convient de rappeler qu’entre 1998 et 2003, l’Armée ougandaise avait occupé une partie de la province de l’Ituri pour y exploiter des ressources naturelles.

En 2000, cette armée et celle du Rwanda s’étaient affrontées pendant six jours dans la ville de Kisangani faisant de nombreuses victimes.

Pour la réparation des dommages subis, Kinshasa a saisi la cour internationale de justice, juridiction principale de l’ONU basée à la Haye aux Pays-Bas. La RDC exigeait à l’Ouganda plus de 11 milliards USD.