Kasaï : la province augmente les taxes pour juguler l’exportation de maïs vers d’autres provinces

Le gouvernement provincial du Kasaï veut freiner l’exportation de maïs produit localement vers d’autres provinces du pays. Il vient de matérialiser cette volonté à travers un arrêté interministériel qui revoit à la hausse les taux de certaines taxes en rapport avec le transport de maïs.

Signé conjointement par le ministre de Finance et son collègue de l’Agriculture cet arrêté provincial vise à mettre à l’abri la province du Kasaï contre une éventuelle pénurie de cette denrée alimentaire.

Ainsi pour faire passer un sac de maïs de 100 Kg de la province du Kasaï vers celles du Kasaï-Central ou de Kinshasa, le transporteur devra payer 5 000 FC par sac.

A cette taxe s’ajoute la licence sur l’achat et la vente des produits agricoles dont le taux varie entre 64 000 FC et 148 000 FC selon qu’il s’agit d’une personne physique ou morale et tenant compte des catégories.

Il y a également la taxe pour contrôle sanitaire qui s’élève à 2 500 FC

A en croire le ministre provincial de Finance Hubert Ngulandjoko qui a rendu public cet arrêté, le gouverneur du Kasaï reste à l’écoute de la population. Raison pour laquelle ces mesures ont été prises et aussi pour se conformer à la vision du Chef de l’État le peuple d’abord, a-t-il indiqué.