Ituri : attaque d’un camp des déplacés par la Codeco, plus de 56 morts

Plus de 56 personnes ont été tuées par les miliciens de la Codeco dans un site des déplacés en territoire de Djugu dans la province de l’Ituri. Cette attaque a été perpétrée la nuit mardi 1er février 2022.

Selon des témoins, c’est vers 21 heures que les miliciens de la Codeco ont lancé cet assaut dans ce camp des déplacés.

La Société civile locale confirme les faits et dressé un bilan provisoire de plus de 56 déplacés massacrés  et une soixantaine d’autres blessés.

Tout en déplorant cette septième attaque dans un site des déplacés en Ituri, la coordination provnciale de la Société civile forces vives décrète trois jours de deuil et sans activités dans la province. Elle demande en outre au président de la République de descendre urgemment en Ituri avec le ministre de la Défense et le chef d’état-major général des FARDC pour évaluer la situation sécuritaire dans la zone.

Pour le lieutenant-colonel Jules Ngongo, porte-parole de l’Armée en Ituri, ces tueries de la Codeco ne sont ni plus ni moins qu’un crime contre l’humanité.