Enfin Martin Fayulu accepte d’aller aux élections avec la Ceni de Kadima

Le candidat malheureux à la présidentielle de 2018 s’est exprimé après la publication ce jeudi 03 février par la Ceni de sa feuille de route. Dans un message sur son compte twitter, Martin Fayulu exige que le délai légal soit respecté dans la tenue des élections en RDC.

Toujours vent debout contre la dépolitisation de la Commission électorale nationale indépendante, le président de l’Ecide (Engagement pour la citoyenneté et le développement) semble avoir mis un peu d’eau dans son vin. L’homme aurait accepté tacitement que les élections se tiennent en RDC avec la Ceni que dirige Dénis Kadima.

« Je rappelle à tous les congolais que les élections doivent se tenir en 2023 conformément à la constitution avec une Ceni politisée », écrit-il.

En analysant cette publication de Martin Fayulu, certains observateurs de la politique congolaise s’accordent à dire que le soldat du peuple a abandonné son combat sur la dépolitisation de la Ceni. Pragmatique, il se serait lancé désormais dans une autre bataille, celle du respect du délai légal pour l’organisation de différents scrutins en RDC.

« Le peuple congolais n’acceptera pas de glissement », martèle-t-il sur son compte twitter.

Lors de la publication de la feuille de route par la centrale électorale, cette institution a exprimé sa volonté d’organiser les élections en RDC conformément à la constitution. Elle a toutefois conditionné cela à la levée d’une série des contraintes aussi bien financières, logistiques que sécuritaires.