Lualaba : des jeunes de l’Unafec Lubumbashi venus  » infiltrer le parti  » à Kolwezi, aux arrêts

Plusieurs dizaines de jeunes de l’Unafec, Union nationale des fédéralistes du Congo, sont aux arrêts à Kolwezi. Ils ont été interpellés dimanche 06 février alors qu’une vive tension a été observée dans la ville, plus précisément dans la commune de Manika.

Les responsables de cette formation politique au Lualaba les soupçonnent d’être venus de Lubumbashi pour semer le désordre à Kolwezi. Pour le président fédéral de l’Unafec Lualaba, c’est le premier vice-président du parti qui serait à la base de cette situation. En refusant de convoquer le congrès après la mort du président national du parti Gabriel Kyungu, dit-il, le premier vice-président de l’Unafec, Juvenal Kitungwa, s’est autoproclamé premier vice-président national et président fédéral du Katanga.

Ce que le fédéral du Lualaba René Lumona ne veut pas cautionner.

« Ça ne peut pas se passer comme ça dans une démocratie moderne, on a by-passé les statuts[…] Et pendant ce temps, il a envoyé tous les jeunes délinquants de l’Unafec Lubumbashi pour infiltrer la Junafec Kolwezi. Ils sont déjà ici », explique le président fédéral du parti de feu Kyungu au Lualaba.

Il se félicite toutefois de la célérité avec laquelle les éléments de la police ont réussi à mettre ces jeunes hors d’état de nuire.

Mis en cause dans cette affaire, le premier vice-président national de l’Unafec Juvenal Kitungwa a promis de donner bientôt sa version sur la situation qui prévaut actuellement au sein du parti de feu Gabriel Kyungu wa Kumwanza.