Contentieux RDC-Ouganda, la CIJ se prononce sur les réparations exigées par Kinshasa en février

C’est précisément le 09 février prochain que la Cour internationale de justice CIJ doit rendre son arrêt sur la question des réparations. La RDC accuse l’Ouganda d’avoir occupé et exploité une partie de son territoire entre 1998 et 2003.

Selon un document émis par cet organe judiciaire principal de l’ONU, l’audience prévue en cette date à la Haye permettra à la présidente de la cour de donner la lecture de sa décision.

En raison des contraintes dues au Covid-19, seuls les représentants des États parties au procès seront admis dans la salle d’audience du Palais de la paix, précise ce document.

Le contentieux RDC-Ouganda date d’il y a presque une vingtaine d’années. Dans cette affaire, Kinshasa plaide pour que Kampala lui accorde des dédommagements pour avoir laissé son armée occuper l’Ituri après que l’ancien président congolais Laurent Désiré Kabila avait demandé à ses alliés de rentrer chez eux. Ces réparations exigées par la RDC pourraient atteindre des milliards de dollars.

Le Rwanda et le Burundi qui ne reconnaissent pas la CIJ n’ont pas pu être poursuivis dans cette affaire.