Beni : début du procès des treize militants de la Lucha

Le procès qui oppose le ministère public aux militants de la Lucha arrêtés en novembre dernier a débuté ce vendredi en ville de Beni. L’audience inaugurale devant le tribunal militaire de garnison Beni-Butembo a consisté en l’instruction de la cause.

Ces 13 militants de la Lucha section de Beni sont poursuivis pour désobéissance aux lois de la République en cette période d’état de siège dans la province du Nord-Kivu. Le ministère public leur reproche le fait d’avoir organisé une marche en novembre dernier pour protester contre l’insécurité dans cette partie du pays au moment où la province du Nord-Kivu est sous un régime de restriction des libertés individuelles.

Ce vendredi, à l’exception d’un prévenu qui ne s’est pas présenté devant la composition pour raison de santé, les 12 autres étaient bel et bien là. La composition les a identifiés un à un comme membres du mouvement citoyen Lutte pour le changement section de Beni.

Le tribunal militaire de garnison a renvoyé la cause à deux semaines plus tard soit le 21 janvier 2022 pour poursuivre l’instruction notamment en ce qui concerne le prévenu malade.

La défense, par le truchement d’un des avocats du collectif, a salué un bon début du procès qui devra à son terme, départager l’organe poursuivant et les prévenus.