Beni : bavure policière, un militant de la Lucha tué

Alors qu’il manifestait avec ses collègues pour exiger la levée de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, Mumbere Ushindi Dodo, un jeune militant de la Lucha a été abattu ce lundi 24 janvier à Beni. Victime d’une bavure policière, il a rendu l’âme quelques instants après dans une structure médicale de la place.

Ces faits macabres ont eu lieu au moment où plusieurs associations et mouvements citoyens étaient dans la rue pour exiger la fin de l’état de siège dont ils disent ne pas voir les résultats sur terrain.

Selon les manifestants, la police déployée par les autorités provinciales pour les disperser a utilisé la force et même les armes létales.

Affecté par le décès de son collègue, Fabrice Mulwahali, militant de la Lucha charge le gouvernement.

« Ce décès de plus prouve à suffisance la défaillance de nos autorités, la défaillance de l’état de siège et prouve que l’ennemi n’est pas en brousse. Nous croyons que justice sera faite », a-t-il déclaré.

La Lucha ne s’avoue pas vaincue pour autant. Elle promet de nouvelles consignes à la population.

« Nous demandons à la population de Beni de rester soudée. Dans les heures qui suivent nous allons lui communiquer d’autres consignes. Nous ne pouvons mourir parce que nous demandons la sécurité et la paix », a indiqué Fabrice Mulwahali, militant du mouvement citoyen Lutte pour le changement.

Âgé de 21 ans, Mumbere Ushindi Dodo a été tué non loin du petit marché du quartier Kanzuli dans la commune Mulekera.