A près de 77 ans, Benoît Lwamba, ancien président de la cour constitutionnelle, tire sa révérence

Le président démissionnaire de la cour constitutionnelle de la RDC Benoît Lwamba Bintu est mort ce lundi 17 janvier 2022 à Bruxelles. Plusieurs sources, dont diplomatiques, confirment le décès de celui qui écrivait déjà ses mémoires en Belgique après une carrière bien remplie au sein de la magistrature congolaise.

Selon de nombreuses sources, l’ancien président de la cour constitutionnelle, âgé de près de 77 ans, a succombé à une maladie qui l’aurait alité pendant longtemps.

Son décès a suscité de nombreuses réactions au sein de l’opinion congolaise y compris dans la classe politique. D’un côté, des voix s’élèvent pour saluer la mémoire d’un haut magistrat intègre, artisan de la première alternance politique au sommet de l’État en RDC, de l’autre, une certaine opinion qui lui en veut au sujet de la présidentielle de 2018, dont il n’aurait pas, selon elle, publié le vrai gagnant.

C’est en 2020, que Benoît Lwamba Bintu avait décidé de démissionner de ses fonctions de président de la cour constitutionnelle prenant furtivement le chemin de l’Europe. Il était à ce poste depuis 2014.